+ info

Recevoir notre Newsletter

Votre Nom
Votre Email

Géographie Nouvelle-Calédonie

Statut

Territoire français d’outre-mer jusqu’en 1999, la Nouvelle-Calédonie est devenue, depuis, une collectivité territoriale à statut particulier (collectivité sui generis française) qui compte trois provinces et 33 communes. Un référendum local portant sur son indépendance ou son maintien au sein de la République française est prévu entre 2014 et 2019.
Pour en savoir plus sur les institutions de Nouvelle-Calédonie : lisez cet article
Vous pouvez également consulter directement les sites du gouvernement, du congrès et des trois provinces : province Sud, province Nord et province des Iles.

 

Population

La population de la Calédonie est de 245 580 habitants lors du recensement de 2004, et est estimée 244 410 au 1er janvier 2008. Nouméa, avec 91 386 habitants, rassemble ainsi 40 % des habitants du territoire et le grand Nouméa (avec les communes du Mont-Dore, de Dumbéa et de Païta) pèse 146 000 personnes, soit 63 % de la population totale sur moins d'1/10e de la surface de l'archipel ! Pour en savoir plus, consultez le site des statistiques locales

 

Localisation et paysages

La Nouvelle-Calédonie est située à 1800 km à l'Est de l'Australie, et à 1800 km au Nord Ouest de la Nouvelle-Zélande.
L'île centrale, appelée la Grande Terre, fait environ 450 km sur 50 km, soit 16 750 km2. Il faut ajouter à cela toutes les îles environnantes: les Iles Loyautés à l'Est de la Grande Terre, l'Ile des Pins au Sud, et Bélep au Nord. Au total, la Calédonie représente 19 000 km2 de surface terrestre.
Consulter notre carte de Calédonie, vous y retrouverez les principales communes et tous nos adhérents.

La Grande Terre

La Grande Terre peut être divisée en quatre zones caractéristiques en terme de relief et de végétation :

  • La côte Ouest
    C'est la partie la plus "plate" de l'île, une région privilégiée pour l'élevage et pour l'agriculture, mais assez sèche. C'est là que l'on rencontre les plaines d'herbe jaune et de savane parsemées de Niaoulis et de Gaïacs : deux arbres locaux. Le premier est reconnaissable à son écorce blanche qui se détache toute seule et appartient à la famille de l'eucalyptus. Le second est un arbre dont le bois est très solide et dont l'écorce est abrasive.
  • La côte Est
    Cette "région" se caractérise par une végétation tropicale (palmiers, cocotiers, etc.), agrémentée par de nombreuses rivières et cascades et bordée par de longues plages... La côte Est est aussi l’une des partie les plus humides du territoire car elle est exposée aux alizés (vents régnants de sud-sud Est) et qu'elle se trouve au pied de la chaîne de montagnes centrale (appelée "la Chaîne") qui bloque les pluies. La montagne tombe directement dans la mer, ne laissant que peu d'étendues planes.
  • Le Nord
    La splendeur du Nord vient de son côté sauvage, avec de longues plages désertes, une végétation mi-côte Ouest, mi-côte Est, et surplombé par la fin (ou le début) de la "Chaîne". C'est également l’une des grandes zones minières d’exploitation du nickel en Nouvelle-Calédonie.
  • Le Sud
    Pour terminer la "Grande-Terre", l'extrême sud du territoire est la partie probablement la plus contrastée, mariant des couleurs vertes, bleues et rouges/ocres intenses. C'est également la région la plus sauvage. La végétation y est très particulière.

L’Ile des Pins

L’Ile des Pins de Nouvelle-Calédonie, surnommée par les Japonais “l’île la plus proche du paradis”, se situe au sud-est de la Grande Terre. Elle est formée de quatre régions naturelles : au centre, un plateau de fer ; ensuite, une bande de terre aménagée en cultures; puis, une plateforme corallienne recouverte de forêts; et, enfin, une plaine côtière. L'Ile des Pins, avec ses eaux turquoise est célèbre à travers le monde entier. C’est aussi l’île la plus développée sur le plan touristique.

Les îles Loyauté

  • Maré
    Cette île d'origine volcanique est couverte d'une forêt assez dense et possède de grandes réserves hydrauliques. Quoi qu'il en soit, Maré étonne par la beauté sauvage de ses fantastiques panoramas et de ses grandes plages souvent blotties dans des falaises de calcaire.
  • Lifou
    C'est la plus grande des Iles Loyautés avec 1150 km2 (à peu près la superficie de la Martinique). Elle recèle de magnifiques paysages, partagés entre plages de sable blanc, forêts denses et falaises calcaires qui peuvent atteindre 60 m de haut.
  • Ouvéa
    C'est l'atoll dans toute sa splendeur, celui dont les gens coincés dans les embouteillages rêvent : plages dorées, cocotiers à perte de vue, bleu du ciel et de la mer, douceur de vivre. Enfin, des groupes d'îlots, les Pléiades, permettent de prolonger le voyage au nord et au sud.