Zoom sur l’écotourisme et le tourisme durable en Nouvelle-Calédonie

La protection de l'environnement est au cœur des préoccupations. Le tourisme durable et responsable est une excellente alternative pour expérimenter des voyages hors des sentiers battus, proche de la population locale et dans le respect de la nature.  

La Nouvelle-Calédonie fait partie des destinations idéales où pratiquer l'écotourisme.  Un écrin vert où se nichent une faune et une flore endémique et un patrimoine culturel fort. Le contexte idyllique pour des vacances en immersion.

Les calédoniens l'ont compris et participent à la protection de ce trésor naturel en favorisant le tourisme vert. Plusieurs gîtes ou éco-lodges de Nouvelle-Calédonie en ont fait leur philosophie et vous propose un séjour riche en découvertes et respectueux des hommes et de la nature : l'Eco-gîte de la Ouatchoué, la Cabane de la Vallée ou encore le Refuge de Farino... Découvrez tout le potentiel de l'écotourisme en Nouvelle-Calédonie dans notre article !

Qu'est-ce que l'écotourisme ?

L’écotourisme, aussi appelé tourisme vert est une forme de tourisme durable. L’objectif est de découvrir la nature tout en la respectant et en prenant en compte la faune et la flore vivant alentour, mais ça ne s’arrête pas là.

La découverte et le respect de la culture locale comprend aussi une part importante de cette pratique. Nous pouvons dire que l’écotourisme est un tourisme avec un faible impact sur l’environnement et qui est bénéfique pour la population hôte, économiquement parlant. Ce terme est souvent confondu avec le tourisme durable ou le tourisme responsable alors que ces deux dernières notions sont des concepts bien plus larges que l’écotourisme.  

En résumé l’écotourisme est donc une pratique visant à limiter voire à éliminer son impact sur l’environnement d’une destination touristique, tout en favorisant l’économie locale : visite de parcs naturels ou trek avec guide autochtone, hébergement chez l’habitant en ferme… Les possibilités pour découvrir un pays de manière durable sont infinies !

  

nature trek découverte

Le tourisme responsable change-t-il notre vision du voyage ?

Et si voyager devenait un acte éco-citoyen ? C’est la promesse de l’écotourisme !

Cette forme alternative de tourisme se différencie car elle nécessite une part d’éducation, de compréhension et d’interprétation du voyageur. Si vous êtes à la recherche de séjours authentiques hors des sentiers battus, l’écotourisme est fait pour vous.

En effet ce type de voyage amène à se questionner, à sortir de sa zone de confort afin de faire preuve d’empathie face aux populations des zones touristiques. Ce tourisme vert s’organise en séjour individuel ou en groupe restreint afin de respecter au mieux les lieux de visite.

Qu’est-ce qui pousse les voyageurs à choisir des séjours plus respectueux de la nature ? La conscience écologique ! Aujourd’hui, le développement durable est devenu une question centrale et permet d’imaginer un meilleur avenir pour la planète et ses habitants. Nous commençons à instaurer de nouvelles habitudes dans notre quotidien, et nous souhaitons étendre ces habitudes à nos loisirs également. L’écologie n’est plus seulement un acte citoyen, il est surtout devenu un style de vie.

lagon nature patrimoine

Pourquoi faire de l’écotourisme et du tourisme durable en Nouvelle-Calédonie ?

La Nouvelle-Calédonie ou le « caillou » comme l’appelle les calédoniens, est un terrain très propice pour pratiquer l’écotourisme, tant du point de vue naturel que culturel. Vous êtes tentez de partir à la découverte de cette terre de richesse ? Suivez le guide !

 

Patrimoine naturel

La Nouvelle-Calédonie est un écosystème paradisiaque niché au cœur du Pacifique Sud.

L’archipel trouve sa place au centre du plus grand lagon du monde, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une barrière montagneuse s’élève au centre de l’île coupant cette dernière en deux dans sa longueur. Cette chaîne de montagnes marque ainsi une différence nette de climat entre les deux côtes Est et Ouest. Découvrez la « savane » et les forêts de Niaouli à l’Ouest et la forêt luxuriante et humide à l’Est.

Vous vous émerveillerez devant sa flore unique, classée au 3ème rang mondial pour son importance et son originalité : le fameux pin colonnaire, les orchidées et les palmiers, ornent le littoral et les forêts de l’île. D’autres espèces, impressionnantes par leur forme peuvent y être observées telles que : les fougères arborescentes, les kaoris de plus de 30 mètres de haut et les majestueux banians.

Même si la faune de la Nouvelle-Calédonie n’égale pas la richesse de sa flore, elle est néanmoins singulière. La population animale ne comportait, à la base, aucun mammifère. Ces derniers sont donc venus par les airs. Le territoire abrite aujourd’hui une grande population d’oiseaux, dont le fameux Cagou emblème du pays. Des centaines d’autres races ont choisies l’île pour lieu de vie, parmi elles : la roussette une espèce de chauve-souris avec des ailes d’un mètre d’envergure ou encore le notou qui est le plus gros pigeon arboricole du monde. D’autres espèces plus communes ont été introduites par l’homme il y a plusieurs générations, comme le faucon pèlerin par exemple.

Le milieu marin n’est pas en reste, bien au contraire ! Connu pour avoir le plus long ensemble corallien continu du monde, plusieurs espèces de cétacés fréquentent régulièrement les eaux du lagon et la zone sud, est le lieu de reproduction des baleines à bosse. Une multitude d’espèces de poissons peuple également les récifs et parmi eux les reptiles tels que les tortues ou encore le très connu, tricot rayé.  

La faune est très protégée en Nouvelle-Calédonie. De ce fait les animaux marins et terrestres sont très présents et vous pourrez aisément en observer dans leur milieu naturel, sans les déranger bien sûr. Que ce soit lors d’une balade en forêt où vous pourrez croiser des cagous et des roussettes ou encore lors d’une excursion en palme-masque-tuba où les tortues viendront vous saluer.

 

Patrimoine culturel

La Nouvelle-Calédonie est un melting pot ethnique : mélanésiens, européens et asiatiques sont présents depuis plusieurs générations sur le caillou.

Ces différentes ethnies influences l’art de vivre calédonien de par l’apport de leur culture si différente. A l’ouest retrouvez les Stockmen, propriétaires terriens, éleveurs de bétail et cultivateurs aux allures de cowboys. Les tribus mélanésiennes sont présentes un peu partout sur la grande terre, mais un peu plus sur la côte est et les îles loyauté où la forêt tropicale et le lagon règnent.

Nouméa, la capitale de la Nouvelle-Calédonie, est le centre actif de l’archipel. Restaurants et bars pour sociabiliser, plages et parcs pour se relaxer ou encore visites aux musées pour se cultiver. Une ville à taille humaine où il fait bon vivre.

kanak culture locale

Où pratiquer l'écotourisme en Nouvelle-Calédonie ?

En plus des activités en milieu naturel ou auprès des populations locales et pour aller au bout de votre expérience il faudra loger dans un hébergement respectueux de la nature. Pour cela plusieurs concepts existent : les gîtes, les éco-lodges, les campings et les cabanes. Ces accueils pour la plupart « chez l’habitant », sont souvent fortement engagés dans le développement durable et surtout la protection du patrimoine naturel et culturel local. Nous connaissons quelques bonnes adresses qui correspondent à ces critères sur le territoire.

eco lodge

L’éco-lodge de la Ouatchoué

Sur la commune de Boulouparis au cœur de la chaîne montagneuse et posé sur une propriété de 400 hectares, ce havre de paix est l’endroit parfait pour un séjour en harmonie avec la nature.

Le lodge n’utilise que des matériaux écologiques et de l’énergie renouvelable (chauffe-eau solaire et source d’eau naturelle). Si vous êtes fans de randonnées, c’est le gîte à sélectionner ! Gravissez le Mont Do ou le pic Ouitchambo en randonnée pédestre ou profiter d’une randonnée équestre sur 2 jours avec une nuit au gîte.

Le lodge propose également des activités annexes telles que la découverte de la permaculture ou encore la pêche à l’écrevisse. Des weekend permaculture en complète immersion sont parfois proposés, vous trouverez plus d’informations sur leur page Facebook .

cabane dans les arbres

La cabane de la vallée

Un chalet en bois situé au centre d’une jolie forêt. Si l’aventure des cabanes perchées vous tente, vous êtes à la bonne adresse. Un réveil au chant des animaux des sous-bois et une magnifique vue sur les montagnes depuis la terrasse suspendue vous attend.

En plus du lieu dépaysant la propriétaire Christine a tout mis en place pour que le séjour vous permette une totale connexion avec la nature : un jardin naturel et sauvage où se mélangent fruits, fleurs, légumes et aromates, des espaces privés respectueux de la nature (toilettes sèches, etc…)

Pour les plus sportifs ou aventureux d’entre vous, il sera possible de prendre le départ du sentier de randonnée de Dumbéa Nord, ou le GR sud qui relie le parc de la Dumbéa à Prony.

Côté restauration vous adorerez les petits paniers pique-nique de Christine, composés de produits de la propriété.

Gîte détente

Lézard Home

Aux abords de la commune de Païta, à quelques minutes de Nouméa, le gîte Lézard Home est un petit écrin de verdure au pied du Mont Mou. Un univers propice à la détente et au bien-être.

Un éveil des sens vous attend dans le jardin entièrement cultivé sur le principe de la permaculture. La propriétaire y organise des visites et se fera une joie de vous initier à ce mode de culture de la terre en vous présentant ses milles et une essence : 60 sortes de palmiers et 35 fruitiers sans compter les aromates et autres plantes.

Côté activité vous pourrez choisir entre la détente en vous faisant masser au beau milieu des palmiers ou une activité sportive en pleine nature avec le parcours de tyroliennes La Belle Verte.

Ferme séjour chez l'habitant

La ferme d’Erambere

Si pour vous, écotourisme rime avec proximité avec les locaux, la ferme apicole d’Erambere est faite pour vous ! A l’occasion de votre séjour sur leur propriété de 20 hectares vous découvrirez les charmes de la vie à la ferme en Nouvelle-Calédonie.

Située au nord de la commune de Dumbéa près de Nouméa, Jocelyne et Jean-Luc se feront un plaisir de vous faire profiter de leurs talents culinaires. Adepte du locavore, leur cuisine est composée des produits de la ferme.

L’apiculture n’est pas le seul attrait de la ferme, car elle possède également une vanilleraie ainsi qu’un jardin parsemé d’espèces endémiques.

 

Vous êtes parés pour un séjour écotouristique en Nouvelle-Calédonie ! N’hésitez pas à nous partager votre expérience via notre page Facebook ou directement sur notre adresse mail : contact@gitesnouvellecaledonie.nc.

Notez cet article

Vote
2 votes avec une moyenne de 4.5
Vous en voulez plus